Le sénateur Colin Deacon devient le 47e membre du Groupe des sénateurs indépendants (GSI)

 

 

Après quatre mois au Sénat en tant que sénateur non affilié, le sénateur Colin Deacon (Nouvelle-Écosse) a décidé de se joindre au GSI. Après un vote, le sénateur Yuen Pau Woo, facilitateur du GSI, et la sénatrice Raymonde Saint-Germain, facilitatrice adjointe du GSI, ont annoncé que le sénateur Deacon devenait le 47e membre du groupe.

 

Le sénateur Deacon est l’ancien vice-président du Réseau pour la santé du cerveau des enfants. Ce groupe est constitué de professionnels de la santé et de chercheurs canadiens qui œuvrent à venir en aide aux enfants atteints de troubles neurologiques. Le sénateur Deacon a aussi siégé au conseil d’administration du Halifax Assistance Fund, duquel il a récemment démissionné, et a aidé à fonder le plus important fonds industriel dans le domaine des sciences de la vie au Canada. Le sénateur Deacon s’est dévoué à améliorer les vies des Canadiennes et des Canadiens de l’Atlantique et, grâce à ses réalisations à titre d’entrepreneur, a créé un grand nombre d’emplois dans l’ensemble de sa région.

 

« Pendant plusieurs mois, j’ai réfléchi à la manière dont j’allais contribuer au processus législatif tout en apprenant à m’acquitter de mes responsabilités, » a dit le sénateur Deacon. « J’ai décidé de me joindre au GSI, un groupe diversifié et non partisan où tous et toutes sont libres de penser et d’agir comme ils ou elles l’entendent, afin de bénéficier des opportunités d’apprentissage que mes collègues m’apporteront. J’ai très hâte de travailler avec mes nouveaux collègues de tous les groupes du Sénat alors que nous examinons et débattons des enjeux qui contribuent à l’avenir de notre pays. »

 

« Le sénateur Colin Deacon accède à la Chambre haute en tant que représentant de la Nouvelle-Écosse, mais il est aussi la voix d’un grand nombre de Canadiennes et de Canadiens. La fondation d’une entreprise nécessite le même type de persévérance et de réflexion créative qui guident tous les membres du GSI dans leurs activités quotidiennes, » a dit le sénateur Woo. « Toute entreprise prospère naît d’une aptitude à passer des idées aux actes. Dans leur quête de la modernisation du Sénat, les sénatrices et sénateurs du GSI parviennent quotidiennement à concrétiser leurs idées. Le sénateur Colin Deacon a exactement ce genre d’expérience et c’est pourquoi nous sommes ravis de l’accueillir parmi nous. »

 

Établi en 2016, Le Groupe des sénateurs indépendants (GSI) se voue à la promotion d’un Sénat non partisan et à la modernisation de la Chambre haute du Parlement du Canada. Avec ses 47 membres, le GSI est le plus grand groupe parlementaire au Sénat. Ses membres sont des sénateurs indépendants non affiliés à un caucus politique qui travaillent en étroite collaboration, mais qui agissent de façon indépendante.

 

Le facilitateur du GSI est le sénateur Yuen Pau Woo (C.-B.) et la facilitatrice adjointe est la sénatrice Raymonde Saint-Germain (Québec). Ils ont tous deux été élus pour un mandat de deux ans (jusqu’en 2019). Les sénateurs membres du GSI ont été nommés par cinq premiers ministres, mais la plupart d’entre eux ont été sélectionnés par l’intermédiaire du Comité consultatif indépendant sur les nominations au Sénat.        

 

Pour obtenir davantage d’information, veuillez contacter :

Aline Lafrenière

Directrice des communications

Secrétariat du Groupe des sénateurs indépendants

aline.lafreniere@sen.parl.gc.ca

819-664-1564

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Article récent

Les sénatrices et sénateurs indépendants cherchent à trouver un compromis concernant une impasse causée par des motivations partisanes

April 3, 2019

1/6
Please reload

Article récent
Please reload

Archive
Please reload

Voir par sujet